Olivar
Asselin

Notice biographique


Essayiste, Olivar Asselin (1874 - 1937) fait ses études classiques au Séminaire de Rimouski de 1886 à 1892, date à laquelle il en est renvoyé pour son manque de travail. La même année, sa famille, ruinée, émigre aux États-Unis dans l'État du Massachusetts. Asselin y travaille dans une filature de coton. C'est à cette époque qu'il commence à publier ses premiers articles au Protecteur canadien. Dès 1894, il est rédacteur pour ce journal, puis il écrit à La Tribune en 1895. L'année suivante, il devient photographe, puis directeur d'école. En 1898, il s'engage dans la guerre hispano-américaine et ne revient au Canada qu'en 1900. Il écrit alors pour Débats, puis pour La Patrie et d'autres journaux de tendance libérale. Il devient secrétaire de Lomer Gouin et s'engage dans le Parti nationaliste aux côtés d'Henri Bourassa. En 1910, il participe à la fondation du quotidien Le Devoir tout en collaborant également à L'Action. Il part en 1915 défendre la France et reçoit la Légion d'honneur. Il est ensuite secrétaire de la mission canadienne et délégué à la conférence de paix. À partir de 1927, il fonde des oeuvres charitables pour les pauvres et les aînés. Il renoue cependant avec le journalisme en 1930 en collaborant au Canada, et en fondant L'Ordre en 1934 et La Renaissance en 1937.